geomancie la divination par la terre

la géomancie est un des arts divinatoires les plus anciens que l'Homme pratique.

Des archéologues ont retrouvé des écus géomantiques sur des monuments égyptiens datant de plus de cinq mille ans.

Pourquoi divination par la terre ? A l'origine cet art divinatoire fut mis en pratique par les peuples du désert tel que les Egyptiens et les tribus nomades.

Le papier n'existait pas et le papyrus, réservé aux documents importants des égyptiens, ainsi que la peau animale, n'étaient utilisés que pour des documents destinés à « rester » et à être exploiter fréquemment.

theme geomantique

 

Dans les temps reculés, l'individu qui pratiquait la géomancie et qui souhaitait connaître une réponse à une question qu'il se posait, se concentrait sur celle-ci puis, à l'aide d'un bâton ou simplement de son doigt traçait des traits dans le sable ou la terre.

C'est de là que vient le terme de Géomancie : divination par la terre.

Pour certain, la géomancie est l'astrologie de la terre. La mise en relation de l'individu avec la terre mère lui permet d'être directement « connecté » avec les forces telluriques de la planète. Voir directement avec son esprit « gaïa ».

La géomancie est une science divinatoire étonnante. Bien que très ancienne, son fonctionnement est plus près de celui des ordinateurs modernes que l'astrologie qui se réfère à des positions planétaires qu'il est nécessaire de calculer avec une grande précision pour avoir une interprétation d'autant plus précise. La géomancie est dans un concept « tout ou rien », ou si l'on préfère, binaire.

Le questionneur va, en se concentrant, réaliser plusieurs points sur une feuille de papier (De nos jours, le papier est un élément commun).

Il est demandé au questionneur de réaliser seize lignes de points. Le nombre de points par lignes n'est pas limité.

Une fois ces lignes réalisées, le questionneur fera la somme des points par ligne et cette somme donnera un résultat exprimé par un chiffre ou un nombre qui sera pair ou impair.

Si le résultat est pair il sera symbolisé par deux étoiles * *, si le résultat est impair il sera symbolisé par une étoile *.

L'ensemble des seize lignes sera divisé en quatre donnant de fait, quatre groupe de quatre lignes.

Les étoiles réalisées donneront quatre figures distinctes baptisées « figures mères géomantiques ».

La corrélation avec les ordinateurs modernes est l'aspect binaire de la géomancie. Chaque ligne ne peut avoir qu'un état et cet état ne peut être que * ou * *. Et la suite de l'étude nous démontrera cette perpétuelle analogie au travers de la construction géomantique.

De nos seize lignes de points nous avons généré les quatre figures mères géomantiques qui se compose de quatre parties chacune :

- La tête
- La poitrine
- Le ventre
- Le pied

Le terme de « figure mère » est parfaitement approprié ! Une mère enfantera un jour. C'est le cas de nos quatre premières figures qui vont donner naissance à quatre filles. Telle la parthénogenèse des cellules vivantes, elles vont créer, par les différentes parties de leur corps, leurs propres enfants.

- Les quatre têtes donneront la première figure fille géomantique

- Les quatre poitrines donneront la seconde figure fille géomantique

- Les quatre ventres donneront la troisième figure fille géomantique

- Les quatre pieds donneront la quatrième figure fille géomantique

Nous pouvons résumer cela par le tableau suivant :

La génération des points

La génération des 4 figures mères

La génération des 4 figures filles

°°°°°°°°°°°° = 12
°°°°°°°°°°°°°°°=15
°°°°°°°°°°°°°°=14
°°°°°°°°=8

Les 16 lignes de points jetés par le questionneur

Paire
Impaire
Paire
Paire

* *
*
* *
* *
Mère 1

Tête
Poitrine
Ventre
Pied

Tête Mère 1
Tête Mère 2
Tête Mère 3
Tête Mère 4

* *
*
*
*
Fille 1

°°°°°°°°°°°°°°°=15
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°=19
°°°°°°°°°°°°°°°°°=17
°°°°°°°°°°=10

Impaire
Impaire
Impaire
Paire

*
*
*
* *
Mère 2

Poitrine Mère 1
Poitrine Mère 2
Poitrine Mère 3
Poitrine Mère 4

*
*
* *
* *
Fille 2

°°°°°°°°°°°=11
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°=20
°°°°°°°°°°°°°°°°=16
°°°°°°°°°°°°°°=14

Impaire
Paire
Paire
Paire

*
* *
* *
* *
Mère 3

Ventre Mère 1
Ventre Mère 2
Ventre Mère 3
Ventre Mère 4

* *
*
* *
*
Fille 3

°°°°°°°=7
°°°°°°°°°°=10
°°°°°°°°°°°°°°°=15
°°°°°°°°°°°=11

Impaire
Paire
Impaire
Impaire

*
* *
*
*
Mère 4

Pied Mère 1
Pied Mère 2
Pied Mère 3
Pied Mère 4

* *
* *
* *
*
Fille 4

L'obtention des figures mères et filles sont les éléments fondamentaux de la construction de l'écu géomantique ou thème géomantique. Le mot « écu » est en relation avec la forme des premiers boucliers ou encore du blason.

Cet écu géomantique va être le lieu de naissance des différentes autres figures du thème.

Outre les figures mères et filles, ces dernières donneront naissance aux quatre figures nièces, qui donneront naissances aux deux témoins (témoin droit et témoin gauche) qui eux-mêmes donneront naissance au juge de la question du thème.

Ces nouvelles figures prennent naissance par la somme géomantique des figures mères et filles et la somme géomantique des figures qu'elles ont générées.

De cette manière, nous trouverons les quinze dernières figures qui seront nécessaires à l'établissement du thème géomantique.

Le tableau suivant montre la méthode de création des figures géomantiques issues des mères et filles.

Nièce 1

=

Mère 1 + Mère 2

Sommes des têtes
Sommes des poitrines
Somme des ventres
Somme des pieds

* *
*
* *
* *

=

*
*
*
* *

=

*
* *
*
* *

Nièce 2

=

Mère 3 + Mère 4

*
* *
* *
* *

=

*
* *
*
*

=

* *
* *
*
*

Nièce 3

=

Fille 1 + Fille 2

* *
*
*
*

=

*
*
* *
* *

=

*
* *
*
*

Nièce 4

=

Fille 3 + Fille 4

* *
*
* *
*

=

* *
* *
* *
*

=

* *
*
* *
* *

Témoin
droit

=

Nièce 1 + Nièce 2

*
* *
*
* *

=

* *
* *
*
*

=

*
* *
* *
*

Témoin
Gauche

=

Nièce 3 + Nièce 4

*
* *
*
*

=

* *
*
* *
* *

=

*
*
*
*

Juge de la
question

=

Témoin gauche +
Témoin droit

*
* *
* *
*

=

*
*
*
*

=

* *
*
*
* *

L'ensemble de ces différentes figures se place au sein de l'écu géomantique dans des lieux extrêmement précis.

L'écu est divisé en plusieurs cases toutes de réduction de modulo 2. Il se divise en deux zones distinctes, la partie droite représentant le passé et le présent de la question et la partie gauche, représentant le futur de la question.

Les douze premières cases sont appelées Maison en relation avec l'astrologie zodiacale. Le témoin droit est le juge du présent et du passé de la question. Le témoin gauche est le juge du futur de la question.

Le juge de la question est comme son nom l'indique, la figure qui sera la quintessence de l'interprétation. D'un seul coup d’œil le géomancien sait si le devenir de la question est positif ou négatif en analysant la qualité de la figure qui s'y trouve.

En géomancie, à chaque figure correspond son contraire. A Albus correspond Rubeus (Blanc et rouge). A Via correspond Populus (Route et Peuple), à Laetitia correspond Tristitia ( Joie et tristesse).

Chaque maison, tout comme en astrologie, a une fonction qualité précise dans le thème. La Maison I correspond au questionnant et la maison VII à la mort !

La qualité de la figure donnera une interprétation précise dans le cadre de la maison dans laquelle elle se trouve.

Voir l'explication des figures

 

Exemple d'écu géomantique :

figures geomancie

Un thème géomantique est un outil précis qui correspond à des règles précises. Le géomancien se rend très vite compte si le consultant s'est bien concentré sur la question. La répétition de certaines figures ou l'absence d'autre dans des maisons précises amèneront le géomancien à demander au consultant un nouveau tracé de points.

Une des règles simple de la géomancie est que le juge de la question doit être obligatoirement habité par une figure géomantique dont le nombre d'étoiles est pair !

ecrit par jp (ref:esonews)